Monday, September 05, 2011

Labour day and the RLQ




The Quebec Freedom network has a communique for Labour Day. We urge the government of Quebec to
1. Make it mandatory to have a secret ballot for union certification. 2. mandatory union membership as a condition for employment be no longer required. 3. mandatory payment of union dues for all employees in a union shop be no longer required. 4. greater transparency of union expenses 5. union dues only be used for negotiations and directly for union business. These were the things that our members wanted in our spring survey. Interestingly similar opinions are noted in this recent Nanos Survey. Quebecers want more transparent unions, but so do all Canadians.

Le RLQ presse le gouvernement d’écouter la population et de réformer le Code du travail


COMMUNIQUÉ (Version PDF)
Pour diffusion immédiate
QUÉBEC, le 1er septembre 2011 – Le Réseau Liberté-Québec tient à réagir aux chiffres présentés dans le plus récent sondage d’InfoTravail.
Tout d’abord, il faut souligner que de plus en plus de Canadiens font les mêmes constats que les membres du Réseau Liberté-Québec sur la transparence syndicale. En effet, 83 % des Canadiens se disent en faveur d’une divulgation financière publique obligatoire régulière, pour les syndicats des secteurs public et privé. « Il est grand temps que la classe politique reçoive clairement le message de la population au lieu de se plier aux exigences des élites syndicales. Il est impératif que soit réformé le Code du travail » a affirmé Joanne Marcotte, porte-parole du Réseau Liberté-Québec.
De plus, à l’instar des membres du Réseau Liberté-Québec, les Canadiens se disent en désaccord avec le fait que les cotisations syndicales soient utilisées pour des attaques (73 %), des partis politiques (70 %) ou des groupes de défense (60 %). « Il est maintenant temps que les centrales syndicales soient rappelées à l’ordre et qu’ils reviennent à la base, c’est-à-dire défendre leurs membres plutôt que de promouvoir une idéologie socialiste à même les cotisations obligatoires » s’est exclamé Ian Sénéchal, cofondateur du Réseau Liberté-Québec.
Finalement, il est très important de souligner que 84% des Canadiens sont en faveur d’un scrutin secret au moment de former un syndicat. Avec un tel support, l’heure est maintenant venue pour les politiciens de mettre en place les réformes supportées par les membres du Réseau Liberté-Québec, notamment :
1. le vote secret soit rendu obligatoire pour l’obtention d’une accréditation syndicale,
2. les clauses d’adhésion obligatoire au syndicat comme condition d’emploi soient interdites,
3. l’obligation de tous les employés d’un milieu de travail syndiqué de payer des cotisations syndicales soit supprimée,
4. les syndicats soient tenus de faire preuve d’une plus grande transparence financière en publiant annuellement une ventilation de leurs dépenses et de leurs revenus,
5. l’utilisation des cotisations syndicales soit encadrée afin que les syndiqués puissent exiger que leurs cotisations ne servent qu’à des fins de négociations collectives et à la défense des conditions de travail des syndiqués.
On peut retrouver le sondage d’InfoTravail ici :
Le sondage auprès des adhérents du Réseau Liberté-Québec est disponible ici :
Le Réseau Liberté-Québec (RLQ) est un organisme sans but lucratif visant à favoriser le réseautage de tous les Québécois qui partagent des idéaux de liberté et de responsabilité individuelles.
– 30 –
Source et renseignements :
Réseau Liberté-Québec, medias@liberte-quebec.ca


More from Joanne Marcotte and Richard Martineau.

If you are interested in this subject and are in Toronto on Sept 8, 2011, join me here.

Finally you really should join the Quebec Freedom Network.

3 comments:

John not Jean said...

Too bad "Le Réseau Liberté-Québec" can't include English speakers in the club. But, as usual, just take our money and kick us to the curb.

Do agree on the union crap tho.

\Jen said...

You know Dr. Roy, John not Jean has a point re to 'English speakers' in the club.

Roy Eappen said...

I am very Anglophone9(allophone?) and I am part of the "club" . I helped found the club. Everyone is welcome. We are a small organization and translating things costs quite a lot.
We have had Ezra and Danielle Smith as our principal speakers for our two first coinferences. They both spoke in English.

I Support Lord Black