Monday, November 08, 2010

RLQ hits a union nerve


Apparently the RLQ has really annoyed Quebec's powerful unions. We still are getting a lot of attention. We are even In the Gazette. We are being written about even in German.
IN Quebec like elsewhere in North America , union leaders take the earnings of hard working workers and spend them on their pet political projects.


(Québec) La cofondatrice du Réseau Liberté-Québec, Joanne Marcotte, trouve «indécent» que les puissantes centrales syndicales du Québec utilisent les cotisations des syndiqués afin de faire du lobbying pour influencer le gouvernement Charest en vue des prochaines délibérations budgétaires.


Mme Marcotte a fait cette sortie en réaction à la décision des centrales syndicales et des fédérations étudiantes de fonder l'Alliance sociale. Ce mouvement vient d'être lancé afin de tenter de convaincre le gouvernement Charest de protéger le modèle québécois, en vue du prochain budget. L'Alliance sociale a aussi comme objectif de contrebalancer les idéaux de droite touchant l'administration des finances publiques que véhicule Réseau Liberté-Québec dans les médias depuis quelques mois.

Appelée à commenter la création de l'Alliance sociale, Johanne Mar­cotte a affirmé que les centrales syndicales devraient se recentrer sur leur mandat, qui est de défendre leurs membres, et non de faire du lobbying auprès du gouvernement Charest. «L'argent des cotisations, c'est pour défendre les membres, a-t-elle avancé. Ce n'est pas pour faire des pressions sur le gouvernement pour lui dire comment dépenser l'argent des contribuables québécois.»

1 comment:

been around the block said...

I love the chorus line, Dr. Roy! You look quite elegant!!! ;-)

Kick up your heels! Go for it!

I Support Lord Black